Home sweet home: à chacun son nid

Mais qui a donc fait son nid ici ?

La période des nids va bientôt débuter. Vous avez sans doute remarqué des oiseaux en plein travail de reconnaissance des lieux pour choisir l’emplacement de leur nid.

Pour un bon emplacement, il faut que le nid soit bien caché, qu’il puisse être à l’abri des intempéries et des prédateurs et à proximité de sources de nourriture. Ensuite, il faut aux alentours des matériaux disponibles pour le construire et faire une garniture bien chaude pour les petits. Un parc ou un jardin trop nettoyé avec une haie bien taillée, est inintéressant pour la construction des nids.

La construction est fatigante pour les oiseaux:

  • Pour la mésange et d’autres petits passereaux: 10 jours
  • Pour l’hirondelle de fenêtre 10 à 18 jours
  • Pour la grive musicienne et le merle: 3 semaines
  • Pour le pic: 1 mois

Et pour la collecte des matériaux , il faut:

  • 1300 allées et venues au pinson
  • 1200 à l’hirondelle de cheminée

Il est  conseillé de ne pas détruire les nids, ni les déloger, de ne pas déranger les oiseaux et leurs oisillons pour que la reproduction se passe au mieux. Observons de loin, quitte à prendre les jumelles. Cependant, nous pouvons écouter les petits piailler lorsque la nourriture ne vient pas assez vite !

Voici la liste des oiseaux et leurs constructions de cet article (ordre chronologique): le moineau domestique – le merle noir – le rouge-gorge – le rouge-queue – le pinson des arbres – la sittelle torche pot- la mésange charbonnière et la mésange bleue – la mésange à longue queue – l’alouette des champs – l’hirondelle de fenêtre et l’hirondelle rustique ou de cheminée – l’hirondelle de rivage – la rousserolle effarvatte – le martin-pêcheur – l’étourneau sansonnet – la grive musicienne – le pigeon ramier – la pie bavarde – le coucou – la corneille noire – le geai des chênes – le pic – le héron cendré – le faucon crécerelle – la buse – la chouette chevêche – la chouette effraie – le hibou moyen-duc

Le moineau domestique:

Où : dans les habitations, les régions cultivées, dans une cavité ou un trou. (Il est cavernicole). Parfois dans des plantes grimpantes ou dans des arbres.

Forme: en coupe lorsqu’il est dans une cavité et en dôme lorsqu’il est dans un arbre ou une plante grimpante.

Matériaux: paille, tiges, détritus d’humains (corde, papier, tissus,…) – Intérieur: plumes, crin, laine

Quand: à partir de début mai.


Le merle noir:

Où: haies, bâtiments, arbres, buissons, souvent calé à la fourche d’un arbre à une hauteur entre 1 m et 10 m. Parfois dans une cavité peu profonde ou sur un rebord bien abrité.

Forme:  coupe assez grande.

Matériaux: tiges, feuilles mortes, herbes, racines, et boue pour assembler le tout. – Intérieur: brins d’herbes, tiges, feuilles.

Quand: fin avril.


Le rouge-gorge:

Où: dans les jardins, les haies, les plantes grimpantes, dans les trous d’arbres ou de murs, sur les étagères des dépendances, dans les boîtes aux lettres ou des boîtes de conserves usagées, à proximité de touffes herbeuses.

Forme: en hémisphère.

Matériaux: mousses, herbes, feuilles sèches – Intérieur: duvet, plumes crins

Quand: avril à août.


Le rouge-queue:

Où: vieux immeubles des villes, sous un toit, dans les trous des murs, dans les cavités et anfractuosités des bâtiments, parfois sur des falaises (carrières).

Forme: hémisphérique.

Matériaux: feuilles, herbes, mousses, fibres – Intérieur: plumes, crins.

Quand: avril à juillet.


La pinson des arbres:

Où: fourche d’un arbre ou d’un buisson.

Matériaux: structure de mousse entrelacée de brins d’herbes avec lichens pour une petite décoration …Le tout maintenu par des toiles d’araignées. – Intérieur: crins, plumes.

Quand: avril à juillet.


La sittelle:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Où: dans les trous d’arbres (récupération d’un trou de pic dont elle rétrécit l’ouverture), parfois les cavités des murs.

Elle fait d’abord une visite des lieux, puis aménage son intérieur et termine par l’entrée. (Photos: Thierry Goffart , sauf la dernière)

Matériaux: amas d’écorces et de feuilles mortes.

Quand: mai à juin.


La mésange charbonnière et la mésange bleue:

La mésange charbonnière:

Où: dans les cavités et anfractuosités des murs et des arbres; dans les jardins et volontiers dans les nichoirs, les boîtes aux lettres, les trous de pots de fleurs, n’importe quel trou ! (plus adepte des nichoirs que les bleues).

Forme: en coupe.

Matériaux: feuilles, herbes mousses – Intérieur: poils et plumes.

Quand: avril à juillet.

La mésange bleue:

Où: dans une cavité possédant un trou assez petit pour ne pas avoir des visites indésirables (ex: le moineau; l’écureuil et le pic qui lui prélèveraient sa nichée), tuyaux, poteaux creux…

Forme, matériaux et quand: idem que pour la charbonnière.


La mésange à longue queue:

Où: situé à la fourche d’un arbre ou d’un buisson et parfois suspendu aux ronces.

Forme: en boule.

Matériaux: mousses, toiles d’araignées, lichens et maintenu par des petites plumes.

Quand: de mars à juin. Sa construction dure 3 semaines.

Voici une vidéo de la construction du nid; commencer après la 1ère minute.


L’alouette des champs:

alouette mike powles
ph. Mike Powles

Où: campagne ouverte, zones cultivées, marais, prairies, au sol, dans une cavité peu profonde.

Matériaux: herbes et tiges sèches avec des matériaux fins du crin et des poils pour l’intérieur.

Quand: avril à juillet.


L’hirondelle de fenêtre et l’hirondelle de cheminée:

L’hirondelle de fenêtre:

Où: zones urbaines et agricoles, bâtiments et constructions variées (ponts, hangars), sous une saillie de rochers (carrières,…) ou une gouttière. Parfois en colonies.

Forme: arrondie en 1/2 coupe, fixée sur une paroi verticale; touche presque ce qui le surplombe.

Matériaux: particules de boue renforcées par des fibres végétales – Intérieur: plumes, tiges d’herbes sèches, débris végétaux.

Quand: de fin juin jusqu’à l’automne.

L’hirondelle de cheminée ou rustique:

: idem que pour la précédente, parfois non loin de l’eau.

Forme: coupe moins profonde.

Matériaux et quand: idem que l’hirondelle de fenêtre.


L’hirondelle de rivage:

Où: le long des cours d’eau, dans les berges et aussi dans des sites artificiels (carrières, gravières, sablières) qui sont composées de matériaux meubles. Niche souvent en colonies.

Forme: en galerie d’1 m de long avec au bout une chambre pour le nid.

Matériaux: herbes, plumes.

Quand: d’avril à août.


La rousserolle effarvatte:

parasitisme de couvée rousserolle- coucou
ph. Harald Olsen

Où: roselières.

Forme: en coupe cylindrique.

Matériaux: nid soigné avec herbes sèches; accroché à des tiges lisses et verticales avec des liens végétaux – Intérieur: crin végétal et radicelles.

Quand : fin avril – mai.

Sujet au parasitisme de couvée par le coucou gris.


Le martin-pêcheur:

Où: le long des cours d’eau, dans les rives. Il creuse des galeries d’une longueur d’1 m 20 avec au bout une chambre à incubation, creusée dans le sol meuble. L’entrée et la galerie font 5 cm de diamètre.

Quand: de mars à septembre.


L’étourneau sansonnet:

Où: dans les zones rurales et urbaines avec arbres, bois de feuillus ou mixtes clairsemés. Dans une cavité de bâtiment (sous un avant-toit,…) ou un trou d’un arbre (vieilles loges de pics). Niche en colonies.

Forme: structure assez grossière.

Matériaux: paille, herbes, fibres végétales ou animales, mousses – Intérieur: tapissé de plumes. Décoré avec feuilles vertes ou fleurs aux propriétés insecticides.

Quand:d’avril à juillet.


La grive musicienne:

Où: elle niche bas dans des sites ombragés, dans les haies, les bosquets, les arbres, le lierre et à l’occasion dans les édifices.

Forme: nid robuste en forme de cuvette

Matériaux: herbes, petites branches – Intérieur: boue garnie d’une seule couche de bois pourri ou de fumier mélangé à de la salive.

Quand: de mars à septembre.


Le pigeon ramier:

Où: arbres, buissons, bâtiments, rochers. Il récupère aussi d’anciens nids d’autres espèces.

Forme: en plateforme, mince mais stable.

Matériaux: branchettes.

Quand: début avril.


La pie bavarde:

Où: dans les arbres, bois, vergers, jardins, parcs, haies…

Forme: coupe volumineuse avec un petit dôme.

Matériaux: bâtonnets avec boue – Intérieur: fines racines, crin, fibres végétales. Le dôme est constitué de brindilles et surmonte la coupe où se trouve l’entrée. Le tout a un aspect rudimentaire.

Quand: à partir d’avril.


Le coucou:

coucou gris gérard vigol
Le coucou gris . Ph. Gérard Vigol

Paresseux et sans fibre parentale, le coucou pond son oeuf dans le nid d’un passereau en son absence et mange un des oeufs de l’hôte pour que le compte soit juste.  Car les oiseaux savent compter ! L’ hôte, de retour, n’y voit que du feu et couve, nourrit tous les occupants y compris le « petit » du coucou qui n’est pas petit du tout !  Plus fort de nature dès sa naissance, il réclame davantage à manger. Et il reçoit ! Les autres affaiblis, ne survivent pas toujours et parfois se font valser du nid par cette progéniture venue d’ailleurs.


La corneille noire:

Où: en haut d’un arbre ou arbuste, sur une falaise ou un rocher.

Forme: coupe volumineuse calée sur une fourche.

Matériaux: brindilles, mousses, parfois avec de la terre – Intérieur: laine, crin, plumes…

Quand: début juin.


Le geai des chênes:

 Où: bois, parcs, vergers, dans un arbre à plus de 1,7 m de haut, calé dans une fourche ou contre le tronc.

Forme: en coupe.

Matériaux: brindilles, tiges avec parfois de la terre – Intérieur: fines racines, crin.

Quand: début mai.


Le pic:

Où: dans des cavités avec une préférence pour celles qu’il creuse dans un tronc d’arbre mort ou vieillissant; la loge se situe de 3 à 5 m de haut.

Description: il creuse un trou pour l’entrée de 5 cm de diamètre et creuse encore en profondeur de 20 à 30 cm.

Quand: de début mai à juin.


Le héron cendré:

Où: dans des grands arbres.

Forme: en plateforme, donc assez plat.

Matériaux: branchages, rameaux secs.

Quand: de la fin de l’hiver à juillet.


Le faucon crécerelle:

Où: régions cultivées, peu boisées, landes, trous de murailles, dans un clocher, .. sans faire de nid; les cavités sont courtes car il niche à l’entrée (de 15 à 20 cm de diamètre pour l’entrée). Il peut utiliser un vieux nid de corneille, de pie, ou aussi une corniche.

Quand: d’avril à juillet.


La buse variable:

Où: à la lisière des bois pour avoir vue sur ses terrains de chasse, dans un arbre, perché entre 8 et 20 m de haut. Le nid se situe dans une fourche principale ou sur une grosse branche (feuillus) ou contre le tronc (conifères).

Forme: en plateforme avec un petit creux au centre. 1 m de diamètre et 60 cm d’épaisseur.

Matériaux: branchages grossiers en extérieur, puis plus fins vers l’intérieur.

Quand: dès la fin de l’hiver (fonte des neiges) à fin février.


La chouette chevêche:

Où: terrains ouverts, agricoles avec vergers ou vieux saules têtards ayant des cavités pour se loger et nicher; également dans un trou de mur, de rocher, dans un terrier ou dans un nichoir artificiel.

Matériaux: pas de nid. Elle dépose ses oeufs sur ses pelotes de réjection.

Quand: début avril.


La chouette effraie:

chouette effraie

Où: vieilles bâtisses, granges, moulins, ruines, château, près des champs de culture, prairies, vergers, marais.

Matériaux: petite cuvette de terre avec de la paille, tapissé par des pelotes de réjection.

Quand: de février à mars.


Le hibou moyen duc:

Où: zones boisées avec végétation dense.

Matériaux: utilise des nids abandonnés, faits avec des brindilles par une autre espèce (pigeons, éperviers, hérons, geais, pies…).

Quand: mars-avril.


Merci à Thierry Goffart  et Lily Désert (Visoflora) pour leurs photos.

Sites consultés:

Cliquer pour accéder à Les-oiseaux-et-leurs-nids-Extrait-du-Soleil-bruxellois-Tournesol-asbl.pdf


2020-04-19 13_23_21-André Hennen


 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :