Le pissenlit : vie et couleur partout !

Pour beaucoup d’entre nous, il est considéré comme une « mauvaise herbe » surtout dans les allées et dans notre beau gazon anglais… Mais cette petite plante vivace et printanière a énormément de qualités. Voici son portrait:

Les feuilles, amères, poussent en rosette et sont dentelées et pointues à leur extrémité. La tige de la feuille est blanche à la base puis devient rosée et ensuite verte vers sa pointe.

La tige de l’inflorescence contient du latex qui, séché, devient élastique.

L’inflorescence est composées de plusieurs fleurs. Celle du pissenlit en contient environ 200. L’inflorescence est en forme d’étoile; c’est pour ça que le pissenlit  fait partie de la famille des Asteraceae.  (Nom latin: Taraxacum officinale).

racines-pissenlit

 

La racine, amère et huileuse, ressemble à celle de la carotte; elle est noire à l’extérieur et blanche à l’intérieur. Si on la casse, du lait (latex) s’en écoule.

A quoi peut-elle être utile ?

Pour la nature:

  • Elle est tout d’abord très mellifère, ce qui est important pour les insectes butineurs.abeille sur pissenlit - ph. christophe gal
  • Elle est une hôte des coléoptères et de certains papillons de nuit (sphinx…)
  • Le pissenlit améliore le sol en accumulant du potassium, du phosphore, du calcium. En les transportant jusqu’à la couche superficielle du sol et en le fertilisant, ce sont toutes les plantes environnantes qui en profitent.

sam-logo-petit: C’est déjà pas mal, non ? Mais ce qui est chouette, c’est que c’est pas fini !

Pour nous:

– se consomme et soigne.


pissenlits

sam-logo-petit:Qu’est-ce qui se mange ?

pp-logo-petit: Tout ! Les feuilles, lorsqu’elles sont tendres, les boutons floraux, la racine. Le lait ou latex ne se consomme pas.

La cueillette: 

Limitez la cueillette à ce dont vous avez uniquement besoin; laissez le reste à la nature. Le moment « idéal »serait en fin de matinée, de 11 à 14  h. Si vous avez besoin uniquement de fleurs, laissez donc le reste en place. N’arrachez pas toute la plante !

Pour la racine, le moment idéal est l’automne.

La nature n'est pas un supermarché pour la consommation. Elle est là pour nous faire goûter.

 


Recettes:

La gelée ou miel de fleurs: la « cramaillotte ».

Il existe plusieurs recettes plus ou moins les mêmes. Je vous conseille de commencer par une toute petite quantité, histoire de goûter si vous aimez.

Une recette rapide, vite faite, bien faite: 

Pour un pot normal, il faut:

  • 40 gr de fleurs (+/- 2 grosses poignées)
  • 1/2 l d’eau
  • 1 citron bien juteux
  • 23 gr d’agar-agar
  • 15 cl d’agave

Réalisation:

  1. Garder tout ce qui est jaune: les parties vertes ajoutent de l’amertume.
  2. Dans une casserole, verser l’eau, les fleurs, l’agar-agar, et le jus de citron.
  3. Faire chauffer sur feu doux, tout en mélangeant.
  4. Laisser bouillir le mélange tout doucement pendant 10′.
  5. Filtrer et récupérer le jus et le remettre dans la casserole avec le sirop d’agave.
  6. Porter à nouveau à ébullition à feu doux, à nouveau pendant 10′, tout en mélangeant.
  7. Verser dans un pot propre, ébouillanté, et laisser la gelée prendre.

Se conserve au frigo 1 semaine.

Voici une vidéo , si vous préférez, mais la recette est un peu différente

Poêlée de boutons de pissenlit:

Après la cueillette, les cuire à peine à l’eau, les égoutter, puis les faire frire à la poêle avec de l’huile d’olive.

Omelette aux boutons de pissenlit:

Ingrédients: 30 boutons floraux lavés et séchés / 2 oeufs / persil, sel, poivre / 1 c. à s. d’huile d’olive / 10 gr de beurre.

Préparation:

  1. Faire revenir les boutons à la poêle dans l’huile d’olive et le beurre pendant 10′ environ en remuant de temps en temps.
  2. Pendant ce temps, battre les oeufs en omelette et assaisonner.
  3. Faire cuire l’omelette et ajouter les boutons poêlés.

Salade de feuilles: (plutôt comme entrée)

Elles stimulent la digestion et ouvrent l’appétit !

A savoir: les feuilles de pissenlit sont très amères.

  1. Récolter les rosettes de feuilles tendres avec le tout petit bout de racine près de la rosette, pour un effet croustillant.
  2. Laver les feuilles et la racine plusieurs fois.
  3. Préparer la vinaigrette: huile d’olive, vinaigre balsamique, moutarde, une pointe de c. à c. de curcuma, un peu de sucre pour diminuer l’amertume, Ajouter de l’ail écrasé.
  4. Ajouter des anchois en morceaux, sinon lardons , saumon en morceaux, pommes de terre en cubes, ou nouilles… tout ce qui vous inspire.
  5. Mélanger le tout délicatement.
Il en existe encore plein d'autres avec les différentes parties de la plante sur internet.

2240613-focus

Le pissenlit , une pharmacie à lui tout seul !

 

  • La fleur contient de la lutéine, utilisée pour soigner la dégénérescence de la macula des yeux.
  • La feuille contient des vitamines A et C, du magnésium (4,5%) et des flavonoïdes.
  • La racine contient au printemps du fructose.

Plante diurétique comme son nom le suggère et dépurative.

Les feuilles: ont une action sur les reins. Elles font « pisser ». Utiles pour les problèmes rénaux, articulaires dû à un excès d’acide urique, rhumatismes, arthrite, rétention d’eau, oedèmes, calculs,…

La racine: a une action sur le foie. Elle le nettoie et stimule s’il est paresseux. Elle aide à une meilleure production de la bile et à la digestion des graisses. Elle est également laxative,  utile contre la constipation sans irriter les muqueuses intestinales. Elle est bien tolérée chez les enfants.

Elle nettoie le sang,

Le pissenlit stimule la digestion et ouvre l’appétit. Il apporte aussi une aide complémentaire aux traitements anti-cancéreux: il forcerait les cellules cancéreuses les plus agressives à se suicider.

La conservation des récoltes pour les remèdes:  

Faire sécher les feuilles et les racines dans un lieu sec, sombre et aéré. Ensuite, il faut les conserver dans un sac en papier dans les mêmes conditions. (NB: la découpe des racines se fait au moment de la décoction.)

Les infusions: principalement pour les feuilles: 30 gr de feuilles séchées/ l d’eau          – (2 à 3 tasses / jour pendant une semaine pour une cure.

Les décoctions: pour la racine: 30 gr de racine séchée et découpée en tout petits morceaux / l d’eau – (2 à 3 tasses / jour pendant une semaine pour une cure.)

 Contre-indications:

  • Pour les personnes maigres, frêles, ayant souvent froid.
  • Pour celles qui ont un problème de sécheresse de la peau et/ou des muqueuses.
  • Pour celles sujettes à l’hypotension.
  • Attention, il y a des interactions avec certains médicaments; demandez à votre médecin.

Comment faire une infusion:

Matériel: une bouteille en verre d’1 l avec couvercle hermétique / un petit tamis ou une étamine

Réalisation:

  1. Placer la quantité de plante choisie dans le bocal
  2. Faire bouillir l’eau, laisser refroidir légèrement pendant une minute
  3. Verser l’eau dans la bouteille et la refermer immédiatement de manière hermétique
  4. Laisser infuser pendant 10 à 20 minutes
  5. Ouvrir la bouteille, filtrer, et boire.

Attention: l’eau bouillante versée ne doit pas monter trop haut dans la bouteille, car lorsqu’elle est fermée , la pression monte et peut faire déborder le liquide.

Pour préparer 800 ml de liquide, une bouteille d’1 l suffit. Se conserve 48 h au réfrigérateur et on peut la réchauffer avant de la boire.

 Comment faire une décoction:

Matériel: une casserole en inox avec couvercle / un petit tamis ou une étamine

Réalisation:

  1. Placer la quantité de la plante choisie dans la casserole
  2. Verser l’eau froide sur la plante et mettre le couvercle
  3. Chauffer graduellement afin d’optimiser l’extraction. (Si vous avez le temps avant de chauffer l’eau avec la plante, vous pouvez laisser reposer le tout quelques heures avant de démarrer la décoction.)
  4. Faire chauffer l’eau jusqu’à ce qu’elle frémisse
  5. Baisser le feu et laisser frémir encore pendant 20 minutes. L’eau ne doit pas bouillir !!
  6. Eteindre le feu et laisser refroidir
  7. Filtrer,et à l’aide d’une cuillère, écraser la plante afin de « l’essorer »
  8. Verser dans un récipient en verre avec fermeture hermétique

Se conserve de la même manière que pour une infusion.

 


téléchargement

Documentation consultée:


1-pissenlit

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :