Loup, es-tu là ?


Le loup, cet animal protégé, serait-il de retour dans notre pays ? On l’aurait vu ici, et là…Au Luxembourg, en Flandres, dans les Hautes Fagnes…Le tout est de l’identifier et cela est très difficile. On peut le confondre facilement avec un chien-loup.


courage-fuyons-482a6965-565b-464a-b828-ab1d9b62b5b1Avant de paniquer , comme rentrer les femmes et les enfants d’abord, les 3 petits cochons, la chèvre et ses 7 chevreaux, etc…,essayons de connaître ce prédateur et son mode de vie.  A partir de cela, nous pourrons avoir une attitude adéquate face à lui.

sam-logo-petit: Moi, ce qui m’intéresserait d’abord, c’est s’il me mangerait ou un petit enfant ?

pp-logo-petit: Je pense que vu ta taille et si tu paniques, et si tu es seul, et si le loup est très affamé, il te croquerait…Cela fait beaucoup de « et si ».

La taille joue un rôle.

Cela veut dire qu’en présence d’un adulte, il ne s’en prendra jamais à toi ni aux enfants de petite taille. Il faut savoir que le loup est craintif face à l’homme et préfère s’en aller. Il n’en a jamais attaqué . Si un adulte se retrouve face à un loup, il vaut mieux que celui-ci reste debout et prenne dans ses bras ou sur ses épaules les petits enfants et les petits chiens. Rester calme, ne pas bouger, car le loup sent si on a peur, et le loup finira par s’en aller…Le loup peut avancer vers vous avec un air menaçant, il vaut mieux alors, faire demi-tour calmement sans prendre les jambes à son cou, ni faire de gestes brusques. C’est que la présence humaine le dérangeait dans ses occupations. Mais vous aurez eu, au moins, une sacrée veine d’en voir un, car il est discret !

Le loup est un animal sauvage ! N’essayez pas de l’approcher, de lui donner à manger pour l’attirer, encore moins de le caresser !

A taaable !

A taable

sam-logo-petit: Mais que mange-t-il alors ?

pp-logo-petit: Il est opportuniste: il s’adapte à toutes les situations, mais c’est un carnivore. Ses proies principales sont le gibier,  comme le chevreuil, le sanglier, le cerf, …Il mange aussi des animaux morts trouvés dans la nature, des rongeurs, des fruits, des insectes…Mais l’homme ne fait pas partie du menu.

Il mange ce dont il a besoin (environ de 1,5 kg à 5 kg de viande par jour) et ne provoque pas la disparition de ses proies. Sans cette faune sauvage, le loup ne sera pas capable de survivre longtemps, il faudra donc qu’il cherche un autre territoire.

Le loup peut s’en prendre au bétail, en particulier les ovins. Mais il existe des solutions pour limiter les dégâts dans les élevages.

Propriété privée, personnelle, à moi…téléchargement

sam-logo-petit:Où va-t-il pour trouver un nouveau territoire ?

pp-logo-petit: Pour trouver un territoire, il est capable de marcher jusqu’à 60 km de nuit et de traverser des zones habitées, des infrastructures de transport, jusqu’à trouver un territoire non occupé par un autre et assez giboyeux. Il a besoin d’un large territoire de 150 à 350 km2 en Europe occidentale. Il est assez sédentaire. Il délimite son territoire avec son urine, ses excréments et ses hurlements . Son odorat qui est très puissant, 100.000 x supérieur au nôtre, lui permet de détecter un intrus, de reconnaître un congénère, ou du gibier à 1 km à la ronde, parfois plus.  Son ouïe est excellente et lui permet d’entendre jusqu’à 10 km et les hurlements de ses congénères à 15 km alentour.

Pourquoi le loup vient-il chez nous ?

La Belgique se situe entre la France et l’Allemagne qui contiendraient  de 250 à 350 loups chacune. Pour l’Allemagne, les loups viendraient de Pologne et pour la France, les loups seraient originaires d’Italie. Vu que le loup est protégé dans la plupart des pays d’Europe, il est normal que celui-ci se répande un peu partout à la recherche de nouveaux territoires. Et chez nous, les forêts sont très giboyeuses…

sam-logo-petit: Un loup, aboie-t-il comme un chien ? Comment hurle-t-il ?

pp-logo-petit: Un loup n’aboie pas, ce sont les petits qui jappent; la femelle gémit quand elle est dans la tanière avec ses petits; les grognements proviennent d’un mâle dominant agressif.

Quant aux hurlements, ils servent à rassembler la meute, à revendiquer un territoire à communiquer entre eux. Si tu veux entendre les loups hurler, écoute-les plutôt très tôt le matin ou le soir. La lune n’est pas nécessaire ! Ecoute comme c’est beau :

Chez les loups, on ne rigole pas avec la hiérarchie !

la meute de loups
Ph. Eric Dürr

pp-logo-petit:Les loups sont organisés en meute avec un couple dominant (alpha) et les autres, les dominés (bêta).

On reconnait les dominants aux oreilles droites, la queue relevée, et sûrs d’eux.

Il n’y a qu’un couple dominant dans la meute. Si un mâle prétend renverser le pouvoir, il y aura combat et le perdant sera chassé de la meute, avec sa femelle s’il en a une. Et ils créeront une nouvelle meute après avoir trouvé un nouveau territoire ! Ce qui n’est pas simple !!!

Seul le couple dominant a le droit de se reproduire. L’avantage, c’est que cela régule la population de loups. Car plus il y a de loups, plus il faudra agrandir le territoire  afin d’avoir assez de gibier ! La meute peut compter de 4 à 10 individus, cela dépendra de l’espace disponible et de la densité du gibier. On imagine facilement que dans les grands espaces d’Amérique du nord, les meutes sont plus grandes.

La tanière :        sifr_se121rct_1_std.lang.all

sam-logo-petit:La tanière dont l’entrée peut mesurer 50 cm de diamètre avec un passage de 1 à 5 m de long, aboutit à une chambre de 2 m sur 1 m avec une hauteur de 50 cm, sans litière ni rien, car on loge à la dure chez les loups ! La tanière est souvent située sous un rocher, un arbre, dans un sol bien drainé et orientée au sud. Elle est à proximité d’un point d’eau pour que la maman puisse se désaltérer tout en gardant un oeil sur elle.

Elle sert uniquement d’endroit où la louve dominante va donner naissance de 4 à 8 louveteaux qui naissent entre mars et juin. C’est elle qui est en charge de la surveillance jusqu’à ce que les petits fassent leur première sortie (à 3 semaines environ), lorsqu’ils sont capables de suivre la meute. Lorsque la marmaille peut enfin sortir, c’est le reste de la meute, les dominés, qui jouent le rôle de babysitter.

Il y a 50 % de mortalité chez les petits la première année. Entre la première année et la quatrième, les jeunes sont expulsés de la meute et doivent conquérir de nouveaux territoires. Mais les jeunes sont inexpérimentés et vulnérables, de sorte que le taux de mortalité augmente.

louveteaux

Comment reconnaître un loup d’un chien-loup ?

Le chien-loup est un croisement entre un chien et un loup. Tout dépend donc avec quelle race de chien, le loup a été croisé.  Donc sa face n’aura pas toujours le même aspect.

Le chien-loup ci-dessus et le loup, ci-dessous…

sam-logo-petit: Alors, vous avez compris ? Non ? Dommage, parce que je vais devoir vous expliquer les différences qui ne sont pas évidentes !

Pour le chien-loup:

La queue: en forme de sabre, plus longue que celle du loup, il y a souvent un bout noir.

Les oreilles: hautes et pointues. Celles du loup sont arrondies et plus courtes.

Le pelage: pelage blanc qui va au-delà des épaules.

Pour le loup:

Masque facial blanc.

Yeux: iris jaunes, yeux en oblique par rapport à l’axe de la tête.

reconnaitre le loup
Description du loup.

pp-logo-petit  Savez-vous que le loup protège nos forêts ?

nourriture des cervidés - 2La surpopulation des ongulés sauvages comme chevreuils, daims, cervidés, sangliers, sont des herbivores qui se nourrissent de jeunes pousses d’arbres et arbustes, de leur feuillage , de baies, et d’herbes tendres se trouvant au sol des sous-bois et sur les rives des cours d’eau. La conséquence en est, que le sol s’appauvrit, les oiseaux ne trouvent plus assez de nourriture, les castors peuvent disparaître à cause du manque d’arbres aux abords des cours d’eau, et tout un écosystème est en déséquilibre. De plus, sans les arbres des rivages, plus rien ne retient les terres et l’eau participe à l’érosion des rives. Le lit des rivières s’élargit.

Pour ne rien arranger, les chasseurs nourrissent les cervidés pour entretenir les réserves de proies pour la saison de la chasse !

Il est clair que la photo de droite a été prise l’hiver, mais au niveau du sol, la végétation a complètement disparu…

sam-logo-petit: Oui mais, et le loup dans cette histoire ?

pp-logo-petit: Laisser revenir le loup permet de réguler la population des cervidés et celle des sangliers qui font, eux, de gros dégâts dans nos cultures. C’est une raison pour laquelle, d’ailleurs, ils sont revenus chez nous: « le placard à victuailles » est plein à ras-bord. Si le gibier était beaucoup moins nombreux, les forêts seraient à nouveau plus riches, toute la chaîne alimentaire se rééquilibrerait et les cultures ne seraient plus saccagées.

sam-logo-petit: Et les élevages d’animaux domestiques comme les moutons, les chèvres ?

pp-logo-petit: La taille des troupeaux en France dans les alpages est énorme, jusqu’à 500 , voire 1600 bêtes !!! N’exagère-t-on pas ? On imagine l’espace pris par ces troupeaux dans la nature qu’on ne laisse pas au loup. N’est-ce pas, non plus, le tenter ? C’est comme vous mettre tout un magasin de crèmes glacées à votre disposition…Malgré cela, selon un berger, le loup oblige à une meilleure gestion des herbages. (voir vidéo: Pour ou contre le loup ? réponse d’un berger (intelligent) ).

Il existe différentes façons de protéger ses élevages. Le tout est de varier régulièrement le type de protection. Le loup, étant très intelligent, finit toujours par trouver un moyen de passer du côté du troupeau. Le fait de modifier le type de protection ou de les renforcer par des autres le déstabilisera un moment.

(Voir Le livret Natagora sur le loup: http://www.tellin.be/illustrations/actualites/livret-loup-natagora.pdf )

sam-logo-petit:Si un éleveur trouve le cadavre d’un mouton, comment sait-il que c’est à cause d’un loup ou d’un chien-loup ?

pp-logo-petit: En général, le loup ne tue pas pour le plaisir mais pour se nourrir. Les blessures mortelles sans avoir touché à la viande de l’animal méritent d’être analysées par un prélèvement de test ADN pour savoir si ce n’est pas plutôt l’oeuvre d’un chien-loup… .

7538657

A regarder pour se faire un avis:

 

 

 

 


 

A lire:

https://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/data/35285/reader/reader.html#!preferred/1/package/35285/pub/51034/page/16

Sources:

 

Cliquer pour accéder à livret-loup-natagora.pdf

 


 

3228481923_2_2_4uxBzExf

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :