Rando: La Vècquée – Etape 2

Francorchamps – Malchamps

Longueur: 5 km 745 – Dénivelé: 50 m  en montée – Durée: 2 h 1/2

Départ: route de Pommard à Francorchamps, face au « Francorchamps Racing Hôtel ».

Arrivée: Ferme de Malchamps

Carte:scan 1

Le parcours:

A Francorchamps, prendre la route en direction de Ster, puis le Ravel L 44a  passant entre la Cité de Pommard et la Place de la Gare. (Ce chemin ne mène pas au village de Ster).

Début-ravel-étazpe-2.jpgQuittez le Ravel et tournez à gauche sur la route de Tiège.

IMG_20181119_120118Arrivés au carrefour avec la N 640, prenez le chemin en face; au bout de 200 à 250 m tournez à gauche et prenez la Vècquée; suivez-la toujours tout droit jusque Malchamps.

IMG_20181119_120726

Les pessières :

pessières.jpg

LES ASPECTS POSITIFS:

  • Pour rentabiliser les sols incultes en Ardenne, des pessières ont été créées pour valoriser l’aspect économique de la région. Les épicéas et les douglas sont utilisés en menuiserie, les sapins sont exportés  pour les fêtes de noël; tout cela fait une sérieuse rentrée d’argent en Wallonie et n’est pas à négliger.
  • La surface foliaire d’un conifère est double de celle d’un feuillu et fournit une double oxygénation de l’air.

LES ASPECTS NEGATIFS;

  • Ces monocultures sont plus fragiles aux maladies et aux insectes ravageurs.
  • La diversité de la flore et donc de la faune qui en dépend est très pauvre à cause du manque de lumière qui arrive au sol.
  • La stérilisation progressive des sols:

Même si les conifères ont des aiguilles persistantes, elles finissent par tomber au bout de 6 ou 7 ans. Malheureusement, elles contiennent de la résine et de la lignine. Ces  substances  sont  difficilement assimilables par les petits animaux minuscules et les bactéries qui recyclent les déchets forestiers en humus.. Cela donne un tas d’aiguilles non décomposées au sol . Au bout d’un temps, cet épais tapis est attaqué par de minuscules champignons qui le transforment en mauvais humus noir et fortement acide. Le sol devenu acide, les bactéries se raréfient. Il s’ensuit qu’après plusieurs générations d’épicéas, le sol deviendra stérile.

 

Les traces animales.

IMG_20181119_124556

Traces de sanglier: avec son groin ou butoir, il recherche sa nourriture dans le sol et les feuilles mortes. Glands, faines, tubercules de l’arum tacheté, racines de fougères, bulbes d’ail des ours, larves, escargots, oisillons tombés à terre, levrauts, hérissons, baies de cornouiller, oeufs de faisane, champignons, font partie de sa grande liste de ses mets favoris. Sans parler des cultures de mais, etc…

IMG_20181119_130853

Crotte de hérisson, surprenante par sa taille, n’est-ce pas ?

IMG_20181119_124237

Crottes de cervidés, toujours en petits tas et souvent au pied d’un arbre. Si leur taille est d’environ 1,4 cm sur 10 mm, il s’agit de la « moquette » du chevreuil.

Si la taille des crottes est supérieure, il s’agit de la « fumée » du cerf ou du daim.

La végétation:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les roches et les mousses :

 

D’autres photos de la rando (ordre chronologique):

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Arrivée face au domaine de Malchamps où vous pourrez vous restaurer si vous avez un petit creux.

 

 


IMG_20181119_131702

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :