Toc toc toc ! C’est Quipic !

sam-logo-petit : T’es qui toi? Un hérisson? Un porc-épic? Un oursin? Une guêpe? Un cactus? Allez dis-moi !!!

pp-logo-petit: Tu as oublié les pics des bois comme le pic noir, le pic vert, et le pic épeiche !:sam-logo-petit:Ah oui ceux qui font un bruit de marteau piqueur

pp-logo-petit: Mais non, c’est bien moins bruyant que cela ! Pourrais- tu les reconnaître chacun par leur chant ?

sam-logo-petit: Ah ! Ca chante, un pic ! Moi, je croyais que leur martèlement était leur façon de chanter !! Pas très joli-joli, d’ailleurs …

pp-logo-petit: Je propose qu’on écoute la vidéo: « Apprendre les chants d’oiseaux »- n°27: le pic noir, le pic vert et le pic épeiche.

 

pp-logo-petitA) Petit jeu : Devinez le nom du cri des pics : il y a 2 réponses possibles

  1. il grince
  2. il piaule
  3. il croule
  4. il picasse
  5. il pleupleute
  6. il ricane
  7. il belote
  8. il craquette / claquette

(Réponses plus loin)

toctoc obelix

sam-logo-petit: Mais dis, le pic doit devenir toc-toc à force de marteler les troncs comme ça…

 

pp-logo-petit: Effectivement, on pourrait le penser…Le pic épeichette (plus petit que l’épeiche) percute le bois à la vitesse de 30 coups/1.3sec !!! Le pic noir, le plus grand de tous, 170 coups/ minute

sam-logo-petit: Oh lala, ça doit bouger dans la boîte crânienne !

pp-logo-petit: Justement, ils sont super-équipés pour leur travail et leur vie en vertical le long des arbres. Toute leur anatomie des plumes aux os en passant par la langue et les muscles est faite pour explorer les troncs et branches.

pp-logo-petit: Leur bec puissant qui agit comme un ciseau à bois, pousse constamment pour compenser une usure rapide.

B) Devinez de combien s’allongerait son bec en un an, s’il n’y avait pas d’usure ?

1 cm – 5 cm – 8 cm – 10 cm – 12 cm – 15 cm – plus….

REPONSES AUX 2 QUESTIONS :
A) Le jeu du nom du cri des pics : 2 réponses possibles : 4) il picasse et 5) il pleupleute : le pic; 1) il grince : la chauve-souris ; 2) il piaule : le poulet ; 3) il croule : la bécasse ou la bécassine ; 6) il ricane : la hyène ; 7) il belote : la belette ; 8) il craquette ou claquette : la cigogne

B) La longueur du bec du pic peut atteindre en un an et sans usure : 15 cm ! Encombrant, hein ? Imaginez-vous en train de travailler avec un bec de cette longueur-là sur votre ordinateur…

sam-logo-petit: Tu m’as toujours pas expliqué comment ça ne bougeait pas à l’intérieur de son crâne quand il martelait le bois… Tu crois qu’il y a comme une double paroi au crâne ? Ou bien comme pour les bébés dans le ventre de la maman, un liquide et une matrice protecteurs ? Ou bien c’est comme les humains qui utilisent le marteau-piqueur : rien du tout !!!

pp-logo-petit: Sam, tu as raison, l’ossature de sa tête est renforcée parce que le cerveau doit être protégé des vibrations. En plus de cela, une longue langue entoure la boîte crânienne quand elle est au repos. La langue au repos, pas la boîte crânienne, hein, Sam!

sam-logo-petit: Ah ! Et c’est lui qui est à l’origine de l’expression: « avoir une langue comme un chausse-pied »? Et quand la langue n’est pas au repos, il fait quoi, le pic ? Il papote avec ses potes ?

pp-logo-petit: Non, pas du tout. Il s’en sert pour se nourrir. Il projette sa langue extensible dans le trou qu’il vient de creuser. Sa langue est munie de barbes acérées couvertes de salive collante et en un instant, il empale sa proie et l’avale.

sam-logo-petit: Tu peux me faire un dessin de la langue autour du cerveau ?

pp-logo-petit: Non, incapable !

sam-logo-petit: Je parie que les autruches pourraient le faire puisqu’elles ont un cerveau comme un petit pois et Trump aussi !


HOTEL RESTAURANT 

SÉJOUR 3 OU 4 *** SELON VOS GOÛTS, DANS LE CALME DE LA FORET

PENSION COMPLÈTE ET CHAMBRE EN FONCTION DE LA TAILLE DE LA FAMILLE OU DE LA TAILLE DU LOCATAIRE 

VOYEZ NOTRE CATALOGUE ( PAS DE RÉSERVATION NÉCESSAIRE)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

sam-logo-petit: A l’hôtel, vous avez tout sous la patte et le bec, sauf qu’il faut faire ses courses soi-même.

caddie de super marchéListe des courses des pics noirs: (comme ce sont les plus grands de tous, ils mangent beaucoup). A vos caddies, messieurs-dames les pics :

-larves d’insectes / colonies de fourmis charpentières qui vivent dans le cœur des arbres,à trouver au supermarché de 300 à 500 hectares. C’est la superficie de forêt nécessaire pour satisfaire aux gros appétits du pic noir …

 caddie du picvertListe de courses pour les pics verts :

-fourmis qui se trouvent dans l’herbe et la terre auprès de son habitat, c’est à dire, les vergers et les bocages. On ne le trouve pas dans les bois.

caddie du picListe des courses du pic épeiche :

-graines en hiver et surtout celles de l’épicéa , insectes, larves, oeufs et poussins d’autres espèces. Dans son caddie, il mettra également des baies et des fruits . Comme boisson, il aime boire à travers l’écorce, la sève montante des arbres.

sam-logo-petit: Pour emmagasiner toutes ses réserves, il les cache dans des souches ou des cavités d’arbres. Mais ce ne sont pas des oublieux comme les écureuils ! ils ont une excellente mémoire !

pp-logo-petit: Maintenant , d’après les menus de chacun, voyons un peu quels genres d' »hôtels », ils préfèrent.

(Les 2 photos suivantes sont tirées de la revue "La Salamandre" n°191forêt diversifiée et 6 pics

Pour ceux qui vivent en forêt, comme le pic noir et épeiche, la diversité des essences de bois est indispensable pour ne pas qu’il y ait compétition dans la recherche de nourriture. Imaginez, c’est comme s’il y avait une ruée de caddies dans le même rayon d’un supermarché !

Là où il y a une seule espèce d’arbres, ( ex: une pessière), on n’y trouvera qu’une seule espèce de pic: le pic épeiche.

habitat du pic épeiche

Les branches sèches d’arbres, des bois vermoulus, les arbres morts, tout cela abrite un tas d’insectes et de larves dont sont friands les pics.
Le fait de dégager la forêt de toute cette strate de bois mort ou vermoulu détériore un écosystème indispensable à la bonne santé de la forêt.

Si ce n’est déjà fait, je vous invite à lire l’article: Chut ! Ca repousse… et surtout de visionner le film de Samuel Ruffier: « Mémoire d’un arbre mort ».

sam-logo-petit: Est-on obligé de se balader toujours en forêt ou dans les vergers pour voir des pics ?

pp-logo-petit: Non, bien sûr. La revue La Hulotte n°8 nous donne une idée pour les voir de plus près l’hiver.

la hulotte lezs pics au jardin

 

En plus pour le pic vert , rien n’est plus facile: une bonne pelouse et vous pourrez l’observer en train de fouiller le sol à la recherche de fourmis. Sa langue peut aller chercher des proies jusqu’à 10 cm dans le sol !

sam-logo-petit: Et si on apprenait une petite chanson sur le pic bois ?

Celle écrite et chantée par le groupe Québécois « Beau Dommage », celui-là même qui a chanté « La complainte du phoque en Alaska »

sam-logo-petit: C’t’assez plaisint, leur accint !!

sam-logo-petit: Leurs pics bois et nos pics sont différents ?

pp-logo-petit: Les pics bois au Canada et aux Etats-Unis représentent 2 espèces : le grand pic ou pic noir avec une huppe rouge et le pic chevelu

sam-logo-petit : « Tabarouette » ! Ils sont beaux en « Chris » ! « Tu veux-tu » bien m’emmener au Québec les voir ? » Ca s’rait l’fun » ! Allez, « laisse moi pas » ici tout seul…Je « pinses que j’vas » taper « su’  » ta tête de bois ….

pp-logo-petit: Il n’a pas fallu longtemps pour que tu parles comme un Québécois, toi !

sam-logo-petit: Chris! Tabarnacle ! Câlice ! Ciboire ! (O)stie ! …..

pp-logo-petit: Arrête de jurer ! Tu n’es pas dans le sujet !!!

sam-logo-petit: Dommage, ils sont tellement rigolos leurs jurons ! Toute la vaisselle d’église y passe… !

Sources :

L’éloge des pics, film de Vincent Chabloz, édité en DVD par La Salamandre. A voir absolument !!

La Salamandre. L’appel des pics. In la revue La Salamandre n°191, avril et mai 2009

La Hulotte. Les oiseaux de l’hiver. In la revue la Hulotte n°8, p16-17

Les photos (sauf celles du diorama) sont de la revue de la Salamandre citée ci-dessus.
Elles sont réalisées par : Benoît Renevey, Michel Muriset, Pierre-André Pochon, Gilbert Hayoz.

Le prochain article :

               Balade extraordinaire à Solwaster

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :